fermer

Article écrit le 12 décembre 2016 • classé dans Infos, O.R.L., Oralité

L’oralité commence dès l’allaitement

Si vous avez des questions sur l’allaitement, des consultantes en lactation peuvent y répondre. Vous serez conseillés, guidés et soutenus lors d’éventuelles difficultés.

Consultantes en lactation : le lien

Allaiter à Paris :  à tire d’ailes : lactissima

Partout en France : Lecheleague

 

Article écrit le • classé dans O.R.L., Oralité

Livret sur les praxies

Informations sur la motricité bucco-faciale dans ce livret:

livret_praxies

Article écrit le • classé dans O.R.L., Oralité

Oralité et sonde de gastrostomie

Ce livret récapitule les informations générales et les troubles de l’oralité chez les personnes porteuses d’une sonde de gastrostomie.

livret-oralite-des-plus-de-3-ans

 

des sites de références sont également proposés :

  • la vie par un fil

 

Article écrit le • classé dans O.R.L., Oralité

Livret oralité et autisme

un livret rappelant les difficultés alimentaires dans l’autisme . Il propose des conseils, des idées pour aménager les temps des repas:

plaquette-oralite-autisme

Article écrit le • classé dans O.R.L., Oralité

Les troubles de l’oralité et la fente palatine

Voici un livret à destination des parents contenant des conseils pour l’alimentation particulière des enfants présentant une fente palatine.

Il est également très utile pour tous les troubles de l’oralité chez le tout-petit.

livret-passeport-oralite

Article écrit le • classé dans O.R.L., Oralité

Livrets oralité à destination des parents

Voici quelques livrets pour guider les parents et la famille sur différents aspects de l’alimentation de l’enfant :

Les étapes, les problématiques, des solutions, des conseils.

amuse-bouche-livret-oralite-parents

boite-a-idee_oralite

deglutition_enfants

diffucultes-a-salimenter

doc-blog-10-regles-de-bonnes-conduites-a-oublier

Vous pouvez consulter des sites plus spécialisés comme celui de:

  • l’orthophoniste Elisa Levavasseur : oralité alimentaire verbale
  • L’orthophoniste Isabelle Barbier : Isabelle barbier Orthophoniste
  • Le site du groupe miam-miam
  • oralité.fr

 

Article écrit le 14 juin 2016 • classé dans Infos

Ici, on lit!

Nouvelle action OP17,

Lire partout, tout le temps, n’importe où ! Installation d’un carré de moquette et de coussins, quelques livres et nous voilà parti pour lire des histoires à qui veut les entendre. Cette année, une petite surprise attend tous les enfants qui seront venus écouter les histoires…

A la Rochelle ou Rochefort, venez écouter des histoires pour rêver, voyager, s’évader ! Les enfants sont tous les bienvenus !

Les dates et lieux :

A venir

 

Article écrit le 18 avril 2016 • classé dans Infos

ALLO Ortho ?

La consultation d’un site ne peut remplacer un avis médical donné par un spécialiste compétent. Le site n’est qu’une source d’informations, seul le professionnel qui vous recevra pourra vous informer sur tous les aspects spécifiques à la situation de votre enfant ou de vous même.

Vous pouvez contacter une orthophoniste près de chez vous pour obtenir une consultation de bilan.

Vous pouvez également nous contacter directement via le formulaire de contact : contact@op17.fr

Une orthophoniste bénévole à OP17  pourra vous répondre sous peu.

Pour obtenir un bilan chez une orthophoniste près de chez vous, il faudra vous munir d’une ordonnance de votre médecin, les orthophonistes ne travaillent que sur ordonnance. Les bilans sont remboursés à 60% par votre sécurité sociale et 40% par votre mutuelle. Les orthophonistes sont conventionnées par la sécurité sociale, ils ne pratiquent pas de dépassements d’honoraires.

Article écrit le 20 décembre 2015 • classé dans Infos

A quoi on joue ?

Aider votre enfant à développer son potentiel langagier à travers la communication par le jeu.

Voici un fascicule qui pourra aider tous les parents, grands parents, enseignants, assistantes maternelles pour communiquer avec l’enfant à travers le jeu.

Le document téléchargeable en version web  : télécharger

et la version pour imprimer : télécharger

Article écrit le 19 novembre 2015 • classé dans Apraxie, Autisme, Déficience intellectuelle, Divers, Dyslexie, Dysorthographie, Dyspraxie, I.M.C., Infos, Langage oral, Surdité, troubles articulatoires, Troubles du développement

Les bébés bouquinent : sélection d’albums pour les enfants de 0 à 3 ans

Ce fascicule, destiné aux parents d’enfants de moins de 3 ans, répertorie autour de 8 thématiques des conseils de lecture. Ce support a été élaboré par les professionnels de la petite enfance du territoire de la Rochelle, les équipes des bibliothèques, au relais assistantes maternelles parents enfants (Rampe) et est téléchargeable ici : télécharger

une très belle idée et des ressources très pratiques ! Merci pour cette belle initiative !

Article écrit le 15 novembre 2015 • classé dans Divers, Infos, Langage oral

Abandonner la tétine

voici un site canadien qui propose des solutions pour arrêter en douceur la tétine : ici

Article écrit le • classé dans Divers, Infos, Langage oral, troubles articulatoires

Tétine, pouce, biberon

Effets nocifs de la succion du pouce, tétine ou sucette

Il apparaît que la majorité des enfants ne peuvent se passer :

  • du pouce ou d’autres doigts,
  • de la tétine,
  • du biberon,
  • de tissus ou de leurs peluches adorées.

(suite…)

Article écrit le 8 octobre 2015 • classé dans Aphasie, Infos, Neurologie

Mon papa ou ma maman est aphasique, les bons conseils

Voici une brochure à destination des enfants pour expliquer simplement en quoi consiste l’aphasie, les conseils pour communiquer dans les meilleures conditions avec son parent aphasique, l’évolution et les conséquences de ce handicap.

Téléchargez-le ici

Article écrit le 16 juin 2015 • classé dans Autisme, Neurologie

4 notions pour comprendre l’autisme

La cité des sciences et de l’industrie propose une bibliothèque en ligne avec des dossiers documentaires disponibles.

Voici une explication simple pour mieux comprendre l’autisme,

suivez le lien ici : Cliquez

Article écrit le 16 décembre 2014 • classé dans Dys, Dyscalculie, Dysgraphie, Dyslexie, Dysorthographie, Dyspraxie

Troubles “DYS” : Guide technique à destination des MDPH

le  Guide d’appui pour l’élaboration de réponses aux besoins des personnes présentant des troubles spécifiques du langage, des praxies, de l’attention et des apprentissages” destiné aux MDPH.

Ce guide  permettra aux orthophonistes de clarifier les attentes des équipes des MDPH lorsque les familles font une demande de besoins de compensation.

La Commission Prévention de la FNO prépare un document destiné à harmoniser les pratiques orthophoniques dans les situations qui les interrogent sur la transmission de leurs écrits sur le plan légal, éthique et fonctionnel. Parallèlement, la Commission Prévention dans le même sens s’agissant des aménagements d’examen et du PAP.cnsa-dt-dys-20-11-2014-web-1

Article écrit le 17 octobre 2014 • classé dans Dys, Dyscalculie, Dyslexie, Dysorthographie

Les dyslexies développementales, des causes à la prise en charge

Franck RAMUS, directeur de recherches
au CNRS, à l’Institut d’Etude de la Cognition,
École Normale Supérieure à Paris

a autorisé l’ASH 17 à mettre en ligne le support de la conférence du 8 octobre 2014 à l’Université de la Rochelle à destination des professionnels de l’éducation, de la santé, des étudiants et des familles.

pour le consulter : voici le lien du site de ASH17 : cliquez ICI

Article écrit le • classé dans Dys, Dyscalculie, Dyslexie, Dysorthographie

Le bilan des données de l’INSERM

Le bilan des données scientifiques sur la dyslexie dysorthographie et dyscalculie de l’inserm:

voir le dossier : cliquer ici

Article écrit le 19 novembre 2012 • classé dans Dys, Langage oral, Neurologie, O.R.L.

Organisation des examens pour les candidats présentant un handicap

Vous trouverez la dernière circulaire du bulletin officiel du ministère de l’éducation en cliquant sur ce lien : ici

Article écrit le • classé dans Dys, Langage oral, Neurologie, O.R.L.

Liste des lois sur le handicap

Découvrez toute la législation liée au handicap sur le site de l’ANAPEDYS en cliquant ici

Article écrit le • classé dans Dys, Infos, Langage oral, Neurologie, O.R.L.

Les textes officiels sur la scolarisation des enfants et des adolescents handicapés

consultez tous les textes en cliquant sur ce lien : ici

Article écrit le • classé dans Dys, Dyscalculie, Dysgraphie, Dyslexie, Dysorthographie, Dysphasie, Dyspraxie

Faut il faire reconnaître un enfant DYS par la MDPH ?

Passer par la MDPH, implique d’accepter la notion de handicap. Or, certains élèves dyslexiques ont effectué leur scolarité sans aménagement particulier, avec ou sans la bienveillance de leurs enseignants par rapport à leurs troubles, préférant même pour certains ne pas les dévoiler ? Par peur du rejet ou de la stigmatisation, voire de l’ « étiquetage ». D’aucuns préfèrent parfois redoubler plutôt que de bénéficier du tiers temps aux examens.

Aujourd’hui, la situation n’est pas encore idéale, peu d’enseignants sont formés, peu de médecins de ville connaissent réellement ces troubles, il n’y a pas toujours d’orthophoniste à proximité.

Alors quelle stratégie adopter : faire, ou ne pas faire reconnaître son enfant par la maison du handicap ?

Il n’y a pas de réponse unique à cette question, ni de bonne, ni de mauvaise réponse. Cela dépend entre autre :
- de la sévérité de la dyslexie et du niveau des difficultés rencontrées ;
- de la précocité et de la qualité de la rééducation, (d’autant plus efficace qu’elle est précoce) ;
- du ressenti de l’enfant et de celui de ses parents ;
- de l’environnement scolaire, enseignants compréhensifs ;
- des besoins du moment (examens, coût des rééducations, coût d’une école privée…) ;
- du nombre d’intervenants autour de l’enfant (enseignants, rééducateurs, éducateurs) qui ont besoin de travailler en cohérence ;
- du PPS nécessaire à l’élève s’il a besoin de bénéficier d’un certain nombre d’aménagements de sa scolarité : photocopies, enregistrement des cours, utilisation d’un traitement de texte avec correcteur d’orthographe, dictionnaire électronique, absence de l’établissement pour rééducation sur le temps scolaire…

C’est à chacun de choisir sa stratégie et les diverses voies possibles.

Il faut savoir que pour les enfants dyslexiques-dysorthographiques la reconnaissance du handicap relève majoritairement de l’initiative des parents.

Dans le cadre d’aménagement aux examens, la demande devra toujours être faite individuellement pour chaque examen, auprès du médecindé signé par la CDAPH, même si le collégien, le lycéen ou l’étudiant bénéficie d’un PPS.

La décision d’aménagement aux examens est indépendante du taux de handicap. Le médecin désigné par la commission rend un avis. Les aménagements dépendent en dernière analyse de l’Education Nationale.

D’autres préfèrent passer les examens dans des conditions ordinaires.

Les difficultés de l’enfant et sa situation sont évaluées régulièrement. Si ses progrès sont jugés suffisants malgré la persistance de quelques difficultés, l’enfant devenu adolescent ou adulte n’aura plus besoin que la société compense son handicap : il ne renouvellera pas la demande de prestation. Il ne sortira cependant pas des listes de la MDPH, en effet, avoir la reconnaissance du handicap permet, à n’importe quel moment d’instruire une nouvelle demande.

D’aucuns peuvent craindre l’inscription à ce fichier.

Il faut savoir aussi que même si la famille reçoit l’AEEH, le PPS n’est pas automatique, il doit faire l’objet d’une demande spécifique de la famille.

L’enfant peut aussi bénéficier d’un PPS sans pour autant relever de l’AEEH (si son taux dehandicap est inférieur à 50%).

Cas particulier si l’école met en évidence un besoin et qu’elle demande à la famille de saisir la MDPH, celle-ci a 4 mois pour le faire. Si au bout des 4 mois la MDPH n’est pas saisie, le directeur en informe l’Inspecteur d’Académie qui le signale alors à la MDPH. Celle-ci doit alors mettre en place une négociation, par l’intermédiaire d’un médiateur, pour amener la famille à faire cette saisie. Seule la famille peut saisir la MDPH. Cela peut poser problème lorsque celle-ci a du mal à admettre le handicap de son enfant ou dans des milieux défavorisés.

Sans passer par la reconnaissance d’un handicap, le PAI, projet d’accueil individualisé reste possible : lorsque les aménagements prévus pour la scolarité d’un élève, ne sont pas d’ordre pédagogique et ne nécessitent pas de demandes particulières auprès de la MDPH, un PAI (projet d’accueil individualisé) peut être élaboré en concertation avec le médecin scolaire qui veille au respect du secret médical.

Si nécessaire, le projet d’accueil individualisé est révisé à la demande de la famille ou de l’équipe éducative de l’établissement scolaire concerné. Hormis les aménagements prévus dans le cadre du projet individualisé, la scolarité de l’élève se déroule dans les conditions ordinaires. Le PAI peut en particulier être demandé pour permettre à l’élève de bénéficier d’une rééducation sur le temps scolaire, de photocopies, d’un aménagement de la durée de composition en classe ou d’une réduction de la longueur des évaluations…

La mise en place d’un PAI est beaucoup plus légère du point de vue administratif que celle d’un PPS : c’est un projet interne à l’établissement scolaire. Un changement d’établissement (ex : entrée au collège, entrée au lycée…) ne garantit pas la prolongation du PAI.

Consultez plus d’articles sur http://www.apeda-france.com

Article écrit le 15 novembre 2012 • classé dans Divers, Dys, Langage oral, Neurologie, O.R.L.

Les C.R.S.A. (Conférences régionales de la santé et de l’autonomie)

La loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires – dite loi « H.P.S.T. » a créé la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (C.R.S.A.), organisme consultatif de démocratie sanitaire qui concourt par ses avis à la politique régionale de la santé -champ sanitaire et médico-social-.

Elle a à rendre un avis sur le Projet régional de santé (P.R.S.), le Plan stratégique régional de santé (P.S.R.S.), le Plan stratégique régional de santé (P.S.R.S.), les projets des Schémas régionaux de prévention, d’organisation des soins et de l’organisation médico-sociale.

La C.R.S.A. a également à déterminer les questions de santé qui donnent lieu aux débats publics qu’elle organise et établit chaque année un rapport sur son activité.

En outre, elle rend un avis sur le rapport préparé, chaque année, par sa Commission spécialisée, portant sur « l’évaluation des conditions dans lesquelles sont appliqués et respectés les droits des personnes malades et des usagers du système de santé, de l’égalité d’accès aux services de santé et de la qualité des prises en charge » (article L. 1432-4 du code de la santé publique).

Pour en savoir plus sur :

  • la C.R.S.A., le rapport de sa commission spécialisée sur les droits des usagers, et, éventuellement, les débats qu’elle organise et son rapport d’activité, cliquer ci-dessous sur votre région ou sur plusieurs si affinités…

Cliquez sur  : le lien

Article écrit le • classé dans Aphasie, Neurologie

AVC de l’enfant

Lorsque vous recevez votre diagnostic, vous vous sentirez perdus, confus et probablement en colère. Cela ne faisait pas partie du plan ! Votre enfant était censé être parfait ! Avec le temps, vous arriverez à comprendre que votre enfant est vraiment parfait, à sa façon. Au début, il y a tellement de questions sans réponses et tant de choses qui doivent être faites. Vous aurez besoin de trouver la raison de ce mal, vous vous inquiéterez du retentissement qu’aura le handicap sur la vie de votre enfant et vous vous sentirez démunis et isolés dans cette tourmente. Mais vous n’êtes pas seul ! Vous avez franchi la première étape importante pour vous et l’avenir de votre enfant.

consultez le site AVC de l’enfant : lien

Article écrit le 5 novembre 2012 • classé dans Voix

Comment protéger votre voix

Voici un document de 9 pages de Corinne Loie, orthophoniste. Ce document est édité par la MGEN, il contient des explications et des conseils sur l’hygiène vocale, la technique vocale etc.

Cliquez ici

Article écrit le 19 septembre 2012 • classé dans Neurologie

HAS, Parkinson, la synthèse du parcours de soins

Article écrit le • classé dans Neurologie

HAS: Parkinson : parcours de soin, le schéma résumé

le lien: schéma

Article écrit le • classé dans Neurologie

HAS : Parkinson, le guide du parcours de soins

Ce guide a pour objectifs :
d’expliciter le processus de prise en charge d’une personne ayant une maladie de Parkinson idiopathique (MPI) en ambulatoire et notamment en médecine générale ;
de rendre compte dans ce processus de la multidisciplinarité, ainsi que des principes et modalités de coordination et de coopération entre professionnels impliqués.
Centré sur la prise en soins usuelle d’une personne atteinte de maladie de Parkinson (MP) [appelée selon une terminologie internationale « Personne cum Parkinson (PcP) »], le guide décrit l’ensemble de son parcours de soins, et ne détaille pas les prises en charge hautement spécialisées qui relèvent de l’usage d’un plateau technique et/ou de soins lors d’une hospitalisation.
Il s’adresse aux professionnels impliqués dans la prise en charge générale s’inscrivant dans la durée (médecins généralistes et autres professionnels). Il concerne également les professionnels intervenant dans des situations spécifiques, ou dans la prise en charge hospitalière y compris ambulatoire (sauf consultation) notamment dans les articulations avec les professionnels précités.
Ce guide exclut les autres syndromes parkinsoniens dégénératifs (atrophies multisystématisées, paralysie supranucléaire progressive, dégénérescence cortico-basale, maladie des corps de Lewy diffus) ou secondaires non réversibles, ainsi que les syndromes parkinsoniens iatrogènes réversibles (par exemple un syndrome parkinsonien apparu après traitement par neuroleptique et réversible ad integrum après arrêt de ce traitement).

Le lien : guide

Article écrit le 30 août 2012 • classé dans Dys, Dyscalculie, Dysgraphie, Dyslexie, Dysorthographie, Dysphasie, Dyspraxie

Guides pratiques pour les AVS

Nous sommes deux étudiantes en 4ème année d’orthophonie. Nous avons créé ce site dans le cadre de notre mémoire. Notre projet est de créer et de mettre à votre disposition des guides pratiques avec un maximum de pistes concrètes à personnaliser en fonction de l’enfant que vous accompagnez. Vous trouverez sur ce site l’intégralité des 4 premiers guides abordant: les dyslexies / dysorthographies, la dysphasie, le TDA/H, et le TED. D’autres étudiantes poursuivront le travail et mettront à jour le site. Vous trouverez également sur ce site nos sources, des liens utiles sur les pathologies ainsi que les explications sur l’utilisation des guides.

le site

Article écrit le 3 août 2012 • classé dans O.R.L., Surdité

Dépistage néonatal de la surdité et risque psychopathologique

Le dépistage précoce de la surdité est un serpent de mer annoncé
depuis 30 ans mais qui n’a jamais pu être réalisé. A partir des écrits
d’un rapport d’experts demandé par l’ANAES en 1999, l’intérêt de ce
dépistage a été établi et la surdité est devenue ainsi un « problème de
santé publique » (août 2004).
Un comité d’experts s’est alors constitué pour élaborer un
programme de recherche nationale pilotée par la CNAMTS
concernant un dépistage, néonatal à J1, de la surdité. Cette phase
expérimentale, d’une durée de deux ans, a débuté en janvier 2005 et
doit s’achever en juin 2007. Elle a été mise en place sur six sites
nationaux. Un comité d’évaluation doit analyser les résultats et valider
éventuellement le processus à l’échelon national.

RAMSES

Article écrit le • classé dans O.R.L., Surdité

Livre blanc : la surdité de l’enfant

UN HANDICAP FRÉQUENT
La surdité néonatale est un handicap dont la fréquence est importante : 800 à
1 0001 nouveau-nés au minimum en sont atteints chaque année en France.
Le nombre de sourds augmentera encore avant l’âge de 2 ans en raison d’affections,
d’accidents survenus après la naissance ou de surdités génétiques à révélation
plus tardive.
UN HANDICAP DIFFICILEMENT IDENTIFIABLE
Ce handicap est pourtant souvent méconnu. Dans 95 % des cas, les enfants naissent
dans des familles entendantes n’ayant aucun antécédent de surdité.
C’est un handicap peu visible : à l’heure actuelle, après la naissance, il peut
encore s’écouler des mois, voire des années, avant que la surdité ne soit détectée
et prise en charge.
DES CONSÉQUENCES IMPORTANTES
La surdité affecte la capacité à entrer en communication ; elle rend très difficile
l’apprentissage de la langue, orale et écrite. Les conséquences sur l’épanouissement
personnel, les apprentissages scolaires et l’insertion sociale et professionnelle
sont donc très significatives.
C’est tout un pronostic de vie qui est engagé.
UNE PRISE EN CHARGE EFFICACE POSSIBLE
Seule une prise en charge précoce (dans les premiers mois de la vie), adaptée et
à long terme peut permettre aux enfants sourds d’accéder au langage, au même
développement cognitif et aux mêmes filières d’enseignements que les autres
enfants.
En 2005, l’enfant sourd n’est pas condamné à devenir muet.

livreblanc_acfos2006

Article écrit le 2 août 2012 • classé dans Autisme, Bégaiement, Dyscalculie, Dysgraphie, Dyslexie, Dysorthographie, Dysphasie, Dyspraxie, Langage oral, troubles articulatoires, Troubles du développement

Info langage

La Fédération Nationale des Orthophonistes souhaite poursuivre sa mission de prévention auprès des parents de jeunes enfants et des professionnels de la petite enfance. Elle a créé ce site dédié à la prévention des troubles du langage. Il se veut aussi un outil dans la lutte contre l’illettrisme.
• Raconter l’histoire de l’émergence de la parole
• Montrer comment le partenariat se noue entre l’enfant et l’adulte
• Apporter des réponses
• Proposer documents et ressources
sont des missions de prévention que réalisent les orthophonistes dans leur exercice professionnel quotidien

le lien : http://www.info-langage.org/

Article écrit le 1 août 2012 • classé dans Autisme, Bégaiement, Déficience intellectuelle, Dyscalculie, Dysgraphie, Dyslexie, Dysorthographie, Dysphasie, Dyspraxie, I.M.C., troubles articulatoires, Troubles du développement

Les troubles de l’évolution du langage chez l’enfant : guide pratique

Le repérage et la prise en charge précoces des troubles du langage chez l’enfant constituent une priorité de santé publique, qui fait l’objet, depuis 2001, d’un plan interministériel (Santé, Éducation nationale).
Cette priorité est rappelée par la loi du 9 août 2004, relative à la politique de santé publique.
Le médecin joue un rôle prépondérant dans le suivi du développement harmonieux de l’enfant ; le développement du langage s’y inscrit et, à ce titre, des repères figurent dans le nouveau carnet de santé.
Afin d’accompagner les médecins dans leur mission, la Direction Générale de la Santé et la Société Française de Pédiatrie ont souhaité réunir un groupe de travail pluridisciplinaire, dans la perspective d’élaborer ce guide pratique.

evolution_guide_pratique

Article écrit le 15 juin 2012 • classé dans Bégaiement, Langage oral

Si votre enfant bégaie : Conseils aux parents

Recommandations pour soutenir le jeune enfant qui commence à bégayer.

Begaiement_conseils_aux_parents_enfants_2-4_ans

Cette brochure a été écrite pour les parents qui se questionnent sur la présence de bégaiement chez leur jeune enfant et qui veulent savoir comment ils doivent réagir. Les conseils visent les enfants chez qui les manifestations du bégaiement viennent tout juste d ’apparaître (moins de six mois).
Lorsque le bégaiement est présent depuis peu de temps, il est possible que des changements dans l ’environnement de l ’enfant soient suffisants pour que le bégaiement disparaisse de lui-même, sans intervention. Il est également possible que les hésitations soient normales et diminuent d ’elles -mêmes.

Toutefois, si vous êtes inquiets ou que le bégaiement persiste, nous recommandons de consulter un(e) orthophoniste.
Les informations dans cette brochure sont nombreuses : en bout de ligne,c ’est vous qui choisirez les conseils les mieux adaptés à votre enfant et à votre contexte familial.

Un grand merci aux intervenants et au chef du programme « Adolescents / Jeunes Adultes et Bégaiement » qui ont collaboré au document : Sabine Barbier, Karine Hamel, Jessica Swallert, Judith Guimont et Patrick Lévesque. Un merci spécial à Jessica Swallert, qui a aussi contribué à l ’aspect « document.

Article écrit le 14 juin 2012 • classé dans Surdité

Guide pour les parents : La surdité de l’enfant

Voici un guide édité par INEPS : Surdité de l’enfant

Article écrit le 15 mai 2012 • classé dans Aphasie, Neurologie

Brochure « Attaques »

télécharger la brochure appelée « Attaques » qui fait partie d’une campagne réalisée par l’IREPS Rhône-Alpes – Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé – avec le soutien financier de l’ARS : FLYER-AVC-dec2011indd

Article écrit le 25 avril 2012 • classé dans Mémoire

Communiquer avec la personne malade

Même lorsque les mots manquent, un échange doit toujours être possible.
La communication avec la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée est un processus qui implique autant le langage verbal que le langage non verbal. Même si la personne malade ne saisit plus la signification des mots, elle demeure sensible au climat affectif et au ton de la voix.
Si elle se sent en confiance, la communication a toutes les chances de réussir. Selon certains chercheurs, une part très importante de la communication se fait sur le plan du langage non verbal et l’on sait que cette forme de communication reste intacte chez la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer.fiche Communiquer avec la personne malade 2011 BD

Article écrit le • classé dans Aphasie

Déclaration des personnes en difficulté d’élocution et de communication

voici quelques conseils simples pour une meilleure communication : charte APF

Article écrit le • classé dans Mémoire

Le livre vert de la maladie d’Alzheimer

Cet ouvrage est une production de l’Association France Alzheimer et maladies apparentées, Union
nationale des Associations Alzheimer, réalisée à l’initiative de Jean Doudrich, avec la participation
du Professeur Bruno Dubois, du Professeur Jean-Jacques Hauw et de Jean Petitpré.

livre_vert_ alzheimer_2006

Article écrit le • classé dans Bégaiement

intervention précoce chez le jeune enfant

Anne Marie Simon

Il a fallu attendre les années 80 aux Etats Unis et les années 90 (SIMON 1991) en France pour que la notion d’intervention précoce chez le jeune enfant qui commence à bégayer se répande . Avant s’occuper de ce trouble était considéré comme dangereux, que moins on en parlait, plus grandes étaient les chances de le voir disparaître .

lien

Article écrit le • classé dans Autisme, Neurologie

Documentation du site Autisme Sans Frontières

Autistes sans Frontières finance des études et des rapports qui permettent de mieux
comprendre l’autisme, l’état des lieux et les résultats de l’intégration scolaire des enfants autistes en France.
Vous pouvez consulter et télécharger librement ces documents. Lien

Article écrit le 28 février 2012 • classé dans Autisme

Reconnaître les signes d’alerte des troubles autistiques chez l’enfant de 0 à 3 ans

Cette plaquette rédigée par le Docteur Varennes du C.R.A. Poitou-Charentes s’adresse aux parents.

L’objectif de cette plaquettte est de réduire les délais d’attente entre le repérage par les parents des signes d’alerte et la première consultation spécialisée visant à l’établissement d’un diagnostic.

Elle trouve naturellement sa place dans les salles d’attente des médecins généralistes et des pédiatres qui effectuent la surveillance systématique des bébés et se forment au repérage des signes d’alerte d’un trouble du développement possiblement autistique.

Les parents confient plus facilement leurs inquiétudes concernant le développement de leur enfant quand ils savent que le professionnel peut les écouter et effectuer le dépistage.

Extrait :

 » Les études montrent qu’ 1 enfant sur 6 va connaître un problème dans son développement  et que, pour 1 enfant sur 150, ce problème de développement est un trouble autistique dénommé également trouble envahissant du développement  (TED).
Parce qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de test prédictif de l’autisme infantile  et des autres troubles envahissants du développement,  les parents doivent apprendre à en repérer les signes d’alerte pour agir sans délai : une prise en charge thérapeutique et éducative si elle est précoce et adaptée, est la meilleure garantie pour qu’un enfant puisse développer son plein potentiel. Comment votre bébé  joue, apprend, vous parle et interagit avec
les autres est aussi important que sa croissance, son alimentation et son sommeil : ces données doivent faire partie de ses bilans de santé à la naissance, à quatre mois, neuf mois, un an, dix-huit mois, à l’entrée en maternelle… »

les signes d’alerte_plaquette

Article écrit le 2 février 2012 • classé dans Dysphagie

Troubles de la déglutition chez le patient âgé

Dr Nelly Le Reun, gériatre
22èmes Journées Médicales de
27 novembre 2009

TroublesDeglutition

Article écrit le • classé dans Dysphagie

déglutition-respiration : couple fondamental et paradoxal

La déglutition est spontanément définie comme l’action d’avaler, c’est à dire de faire passer
volontairement le bol alimentaire, les liquides ou la salive, de la bouche dans le pharynx, puis de les faire
progresser de manière réflexe dans le pharynx, dans l’oesophage et dans l’estomac. La déglutition est
donc une activité physiologique qui se produit des dizaines de fois pendant un repas pour avaler aussi
bien les aliments que les liquides. Mais ne retenir de la déglutition que la fonction liée à l’alimentation
serait réducteur, et cacherait le rôle fondamental de protection des voies respiratoires. On ne peut avaler
et se nourrir que parce que les voies aériennes sont protégées. (Voir l’article de M. GUATTERIE ET V.
LOZANO “Quelques éléments de physiologie de la déglutition” et celui d’E. VERIN “Contrôle
neurologique du carrefour aéro-digestif”).

déglutition-respiration

Article écrit le • classé dans Dysphagie

Livret des troubles de la déglutition pour les patients et les aidants

Certains patients atteints d’atrophie multi systématisée (AMS) rencontrent des
difficultés à avaler (dysphagies).
Ces troubles de la déglutition peuvent provoquer des fausses-routes (« avaler
de travers ») c’est-à-dire que des corps étrangers (aliments, salive, sécrétions…)
passent dans les voies aériennes au lieu d’aller dans l’estomac, sources
d’encombrements bronchiques et d’infections pulmonaires à répétition.
En conséquence, les troubles de la déglutition retentissent considérablement
sur la qualité de vie et la sécurité de la personne qui en souffre. Il est donc
important de les dépister et d’adapter le mode d’alimentation.

Livret_deglutition_juin_2010

Article écrit le 27 janvier 2012 • classé dans Surdité

Visite guidée d’une oreille

La JNA a créé une affiche pour découvrir l’anatomie de l’oreille :

affiche-anatomie-oreille-2009

Article écrit le • classé dans Surdité

10 conseils pour mieux communiquer

La JNA a regroupé les 10 conseils pour favoriser la communication avec un malentendant :

10 conseils-2011

Article écrit le • classé dans Surdité

Le grand quiz de l’audition

La JNA vous propose de tester vos connaissances sur la surdité avec ce quiz:

4p-quiz-2011-web

Article écrit le • classé dans Surdité

Le guide « retrouver son audition »

la JNA vous propose un guide qui reprend toutes les solutions pour augmenter ses capacités auditives:

retrouver-son-audition

Article écrit le • classé dans Surdité

Le guide d’information et de prévention sur le dépistage des troubles auditifs

Article écrit le • classé dans Surdité

Le guide « Orthophonie et audition »

Pour tout comprendre sur la prise en charge de l’audition en orthophonie :

4p-orthophonie-2011-web

Article écrit le • classé dans Surdité

Le guide « vivre avec les acouphènes »

L’acouphène désigne des bruits entendus de manière continue ou intermittente « dans l’oreille » ou « dans la tête » sans source dans l’environnement.

4p-acouphenes-2011-web

Article écrit le • classé dans Surdité

Le guide sur « le bruit au travail »

Voici un guide pour avoir plus d’infos sur les dangers du bruit au travail et les protections possibles à utiliser

4p-bruit-travail-2011-web

Article écrit le • classé dans Surdité

Le guide  » nos oreilles, on y tient »

ce guide s’adresse aux jeunes qui utilisent des MP3 et vont à des concerts:

JNA-2010-jeunes

Article écrit le • classé dans Surdité

Le guide : « Notre audition, un capital à protéger »

Article écrit le • classé dans Surdité

La prise en charge des aides auditives

L’aide auditive reste chère car son prix englobe le matériel et tous les services de l’audioprothésiste; ces deux éléments doivent être facturés séparément.

L’allocation de la sécurité sociale est de 199,71 € par appareil pour un adulte. Les caisses complémentaires permettent d’améliorer cette prestation, mais l’ensemble ne dépasse que très rarement 600 € alors que le coût d’un appareillage binaural est situé entre
2 000 € et 4 000 €.

Les remboursements de la CMU sont de 443,63€ tous les 2 ans pour 1 oreille, si l’appareillage est binaural, la 2e oreille ne sera remboursée qu’à 129,81 € (soit 65% du remboursement de la SS). Les audioprothésistes doivent proposer des appareils permettant une telle tarification.

Pour les enfants de moins de 20 ans et les malvoyants, la base de remboursement passe à 1 400 € par oreille.

De plus, chaque année, les organismes sociaux accordent une allocation forfaitaire de 36,59 € par appareil pour les piles et l’entretien de l’appareil. Généralement, les Caisses Complémentaires permettent d’améliorer le remboursement  d’environ 600 € mais les sommes varient énormément selon les régimes.

Article écrit le • classé dans Surdité

Comment détecter une déficience auditive ?

Divers troubles auditifs peuvent survenir à tout âge. Tous gênent la communication. Les premiers signes sont peu spécifiques ou peu importants. Il est donc essentiel de les dépister. Le dépistage est la détection de signes dits d’appel qui orientent vers une affection non encore reconnue, ou la recherche de ces signes à l’aide de tests simples. Il se différencie du diagnostic qui identifie et évalue l’affection par des examens plus lourds (bilans O.R.L. , bilans autres). A tout âge, il doit être suivi rapidement par un diagnostic et une prise en charge.

la suite sur : lien JNA

Article écrit le • classé dans Surdité

Comment prévenir la déficience auditive ?

Quoique l’on enregistre des progrès en ce sens, il faut que la population prenne conscience de l’importance du problème posé par la musique, et que l’on tente de stopper cette inflation sonore. Le témoignage des nombreux musiciens victimes d’un excès sonore et souffrant de troubles auditifs constituerait un puissant moyen de persuasion.

suite sur : le lien JNA

Article écrit le • classé dans Surdité

Les causes de déficience auditive

Tous les sons deviennent du bruit lorsqu’ils sont gênants ou lorsque leur niveau trop élevé les rend nocifs pour l’oreille. Les sons forts détruisent les cellules sensorielles de l’oreille ce qui conduit à la surdité traumatique. Les bruits nocifs n’existent pas à l’état naturel, mais sont présents dans le travail et les loisirs.

la suite : lien JNA

Article écrit le • classé dans Surdité

J’entends mal, que dois-je faire ?

Le parcours de soins coordonnés du malentendant

Par le Docteur Mireille Tardy – ORL-Phoniatre – Membre du bureau de la JNA

Le parcours de soins coordonnés a été institué par la loi de réforme de l’Assurance Maladie du 13 août 2004 : les bénéficiaires d’une couverture maladie sont invités, à partir de 16 ans, à s’inscrire dans un parcours de soins coordonnés en choisissant un médecin traitant qui sera consulté préférentiellement, notamment avant toute consultation d’un autre professionnel
(dit « correspondant »), vers lesquels il orientera le patient le cas échéant, pour des soins complémentaires ou des examens . Le respect de ce dispositif par l’usager de la santé conditionne la prise en charge normale de ses dépenses de santé par la Sécurité Sociale. En cas de non respect de ce parcours, le montant des remboursements est diminué.

Le patient choisit son médecin traitant : généraliste ou spécialiste. Plus de 99% des patients qui ont déclaré un médecin traitant ont déclaré un généraliste. Il a un rôle central dans le suivi médical du patient. Il n’est pas seulement celui qui soigne, il est aussi celui qui coordonne les soins et s’assure du suivi médical optimal.

En pratique que dois-je faire ?

cliquez pour en savoir plus : Lien site JNA

Article écrit le 26 janvier 2012 • classé dans Divers, Neurologie

Travailler avec des séquelles d’un traumatisme crânien

Cinergie vous donne des indications pour retravailler après un traumatisme crânien : lien cinergie

Article écrit le • classé dans Divers, Neurologie

Livret d’accueil des familles de victimes de traumatisme cranien, de l’arrivée aux urgences à l’entrée en réadaptation

L’association des familles de traumatisés crâniens d’Alsace vous propose ce guide explicatif : livret

Article écrit le • classé dans Divers, Neurologie

Guide pratique pour l’indemnisation suite à un accident de la circulation

Ce guide est proposé par les familles des traumatisés crâniens d’Alsace : GUIDE_version_Alsace

Article écrit le • classé dans Divers, Neurologie

Guide d’accompagnement juridique des victimes de la route et de leurs familles

La sécurité routière a mis en ligne un document de 128 pages sur l’accompagnement juridique des traumatisés crâniens.

lien sécurité routière

Article écrit le • classé dans Divers, Neurologie

Aides à l’indemnisation des accidentés de France, traumatisés craniens

L’AAF vous propose une ligne téléphonique et de nombreux conseils pour la reconnaissance du préjudice de cotre accident de la route sur leur site :  site de l’AAF

Article écrit le • classé dans Divers, Neurologie

Slcérose Latérale Amyotrophique : la documentation

La documentation en ligne sur

  • informatique
  • le quotidien
  • la lecture
  • orthèses
  • ruses et trucs
  • sortir et voyager
  • vacances
  • centres SLA & réseaux
  • communiquer
  • démarches administratives
  • déplacements, véhicules
  • divers et aides techniques
  • habitat et aménagements
  • les sigles

le lien

Article écrit le • classé dans Divers

Véhicule : aménagement et location

le site SLA pratique vous propose de nombreux conseils sur la conduite et les modifications de véhicule : lien véhicule

et pour le permis de conduire : lien permis

Article écrit le • classé dans Divers

Permis de conduire et adaptation du véhicule en situation de handicap

Retrouvez les infos sur les modifications de véhicule et les lois qui régissent le permis de conduire en situation de handicap : lien permis de conduire

Article écrit le • classé dans Neurologie

Sclérose Latérale Amyotrophique : les aides

pour tout savoir sur :

  • Les aides sociales
  • Le logement
  • Banques et assurances
  • Les aspects conventionnels

retrouver toutes ces infos sur le lien : les aides

Le site SLA pratique vous apportera de nombreux conseils : http://www.sla-pratique.fr/

Article écrit le • classé dans Neurologie

Sclérose Latérale Amyotrophique : trucs & astuces de la vie quotidienne

Le site SLA Pratique vous propose tous les bons conseils pour améliorer votre quotidien : lien

Article écrit le • classé dans Dys, Dyscalculie, Dysgraphie, Dyslexie, Dysorthographie, Dyspraxie

Les centres de références

Les personnes concernées (familles d’enfants dont un trouble « dys » a été diagnostiqué, professionnels de la santé, de l’éducation ou du travail social, etc.) trouveront ici les coordonnées des centres de références mis en place dans le cadre du plan d’action interministériel en faveur des enfants atteints de troubles spécifiques du langage.

Lien vers l’INPES

Article écrit le 25 janvier 2012 • classé dans Divers

Conseils aux parents d’enfant hyperactif

Cette fiche pratique éditée par  le Centre d’Evaluation des troubles du langage et des difficultés
d’apprentissage chez l’enfant propose une liste à l’usage des parents.

TDA_conseils_parents

Article écrit le • classé dans Dys, Langage oral, Neurologie

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés

Ce guide, édité en partenariat entre la MAIF et l’éducation nationale, reprend les lois et les aménagements possibles pour une bonne scolarisation des enfants et adolescents handicapés :

scolarisation enfants handicap Guide MAIF

Article écrit le • classé dans Dyslexie, Dysorthographie

Guide à l’usage de l’enseignant et de l’équipe éducative pour l’accueil et l’accompagnement des enfants dyslexiques

Ce document a été édité par l’académie de Rennes. Il reprend tous les conseils pour accueillir au mieux un enfant dyslexique au sein d’une classe.

plaquetdyslexie

Article écrit le • classé dans Dysgraphie

Qu’est ce que la dysgraphie ?

La Fédération Nationale des Orthophonistes propose une fiche descriptive des troubles de la dysgraphie :

dysgraphie

Article écrit le • classé dans Dyscalculie

Qu’est ce que la dyscalculie ?

Ce document édité par la FNO reprend une définition de la dyscalculie :

dyscalculie

Article écrit le • classé dans Dys

Troubles spécifiques du langage et des apprentissages : Définitions et classification

La Fédération française des troubles spécifiques du langage et des apprentissages (la FLA) a souhaité apporter aux associations qu’elle représente et aux différents acteurs institutionnels concernés par ces troubles des définitions et une classification des pathologies entrant dans son champ d’intervention. Ce document s’appuie sur les travaux de son comité scientifique et de chacun de ses membres ainsi que des différentes classifications internationales1.

DefinitionsetclassificationdesTSA 08 01 08

Article écrit le • classé dans Dys, Dysphasie

10 questions réponses sur les DYS

Voici un document édité par la FLA qui reprend les principales questions qu’on peut se poser quand on est confronté au diagnostic de DYS :10 questions_réponses sur les DYS

Pour plus d’infos, voici les coordonnées de cette association :

FLA Fédération française des troubles spécifiques du langage et des apprentissages

Où se soigner Troubles du langage et de l’apprentissage
Créée en 1998.

FLA
43, avenue de Saxe
75007 PARIS

Tel: 01 47 83 94 88
Fax: 01 47 83 94 88
Mail: federationfla@aol.com federationfla@aol.com
Site:     http://www.federation-fla.asso.fr

Les activités de l’association sont les suivantes:
initier et coordonner actions associations de parents concernés par les troubles spécifiques du langage et des apprentissages. Favoriser la reconnaissance de la spécificité de ces troubles et leur prise en charge.
Contact et interventions auprès des institutions et pouvoirs publics pour la reconnaissance et une prise en charge adaptées au sein de l’école, au niveau de la formation, de l’insertion prof. et de la formation continue.Diffusion d’informations, participation à des groupes de reflexion et
colloques ponctuels. Siège dans des commissions spécialisées.
publications:  Jeunes en situation de handicap, de l’école vers l’emploi éd 2005 éd Flabert.
50 départements

Article écrit le 24 janvier 2012 • classé dans Dysphagie

HAS : Liste des actes et prestations prises en ALD pour pour le cancer des voies aéro-digestives supérieures

Le document : ald_30_lap_vads_web

Article écrit le • classé dans Dysphagie

HAS : Cancers des voies aéro-digestives supérieures : le parcours de soins en ALD

L’Institut national du cancer (Inca) et la HAS viennent de publier un guide « médecin » relatif aux cancers des voies aéro-digestives supérieures. Quel est l’objectif de ce document ?

Aujourd’hui, les cancers des voies aéro-digestives supérieures – 5es au rang des cancers les plus fréquents en France – sont encore trop souvent diagnostiqués tardivement. Or, plus la prise en charge est tardive et la tumeur étendue, plus les traitements sont lourds, les séquelles, physiques et/ou sociales, importantes et le pronostic mauvais.
Le guide publié par l’Inca et la HAS rappelle les différents signes d’appel possibles de ces maladies, avant d’expliciter la prise en charge et le parcours de soins d’un patient admis en affection de longue durée (ALD) pour l’un de ces cancers.
Destiné aux médecins traitants des patients concernés, ce document s’accompagne – comme tous les guides ALD « médecin » – d’une liste des actes et prestations indiqués pour l’affection et pris en charge à 100 % sur la base du tarif de la sécurité sociale. Cette liste est également une aide pour la rédaction du protocole de soins établi lors de l’admission en ALD.

lien

Article écrit le • classé dans Neurologie

HAS : consensus sur la Sclérose en plaques

L’objectif de cette conférence de consensus est de répondre aux questions suivantes :

  1. Critères diagnostiques de la sclérose en plaques ?
  2. Indications thérapeutiques à visée étiologique ?
  3. Indications thérapeutiques à visée symptomatique ?
  4. Suivi de la sclérose en plaques et évaluation de l’évolution ?
  5. Modalités de la prise en charge ?

La réunion publique de cette conférence de consensus s’est tenue les 7 et 8 juin 2001 à Paris.

sclerose3

Article écrit le • classé dans Neurologie

HAS : sclérose en plaques

La liste des actes et prestations est actualisée au minimum une fois par an.
L’objectif de ce guide médecin est d’expliciter, pour les professionnels de santé, la prise en charge optimale et le parcours de soins d’un malade admis en ALD au titre de l’ALD 25 : sclérose en plaques.
Ce guide médecin est accompagné d’un guide à l’attention des patients, destiné à être remis par le médecin traitant et pouvant constituer un support de dialogue.

Le guide du médecin : 07-024_sclerose-guide_sans_lap

La liste des actes et prestations de l’affection longue durée : lap_ald_25_sep_actualisation

Le guide du patient :  » vivre avec sa sclérose en plaques » : 08-093_gp_sep

Article écrit le • classé dans Mémoire

HAS : Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : diagnostic et prise en charge

Suite au retrait par la Haute Autorité de Santé en mai 2011 de la recommandation de bonne pratique « Diagnostic et prise en charge de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées » (publiée en mars 2008), un nouveau groupe de travail s’est vu confié la mission de réviser cette recommandation.

Les différents thèmes abordés sont :

  • la conduite à tenir devant un trouble cognitif
  • la conduite à tenir devant la suspicion d’une maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée
  • les éléments du diagnostic étiologique de la maladie neuro-dégénérative ou vasculaire
  • la mise en place de la prise en charge
  • les traitements médicamenteux spécifiques
  • les interventions non médicamenteuses
  • les interventions portant sur les aidants (familiaux et professionnels)
  • les éléments du suivi.

Le diagnostic et la prise en charge de ces maladies nécessitent des compétences pluriprofessionnelles coordonnées. Ces recommandations sont destinées aux nombreux acteurs médicaux, mais aussi non médicaux, qui interviennent auprès de ces personnes.

Consulter la recommandation  :

reco2clics_maladie_d_alzheimer_et_maladies_apparentees_diagnostic_et_prise_en_charge

Article écrit le • classé dans Mémoire

HAS : Maladie d’Alzheimer et autres démences

L’objectif de ce guide est d’expliciter pour les professionnels de santé la prise en charge optimale et le parcours de soins d’un malade admis en ALD au titre de l’ALD 15 maladie d’Alzheimer et autres démences. C’est un outil pragmatique auquel le médecin traitant peut se référer notamment au moment d’établir le protocole de soins conjointement avec le médecin-conseil et le patient.

Ce guide concerne le diagnostic et la prise en charge de la maladie d’Alzheimer et des principales maladies apparentées : démence vasculaire, démence à corps de Lewy, démence associée à une maladie de Parkinson et dégénérescence lobaire fronto-temporale).

Maladie d’Azheimer et autres démences : gm_alzheimer_finale_web_juin2009

Liste des actes et prestations de l’affection longue durée : lap_alzheimer_finale_web_juin2009

Article écrit le • classé dans Dys, Langage oral, Neurologie

Le plan de prévention de l’illettrisme

Information – Luc Chatel – 05/07/2011

Luc Chatel a présenté un plan pour prévenir l’illettrisme et susciter le goût de la lecture. Il a souligné la nécessité d’agir dès la maternelle, à l’âge où les enfants s’approprient le langage et découvrent l’écrit et de travailler tout au long de la scolarité pour que la lecture soit perçue comme un plaisir.

Les familles, les personnels d’encadrement et les partenaires de l’École doivent se mobiliser autour des enseignants et de leurs élèves.

L’article

Article écrit le • classé dans Dys, Langage oral, Neurologie, O.R.L.

La scolarisation des élèves handicapés

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées renforce les actions en faveur de la scolarisation des élèves handicapés. Elle affirme le droit pour chacun à une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile, à un parcours scolaire continu et adapté. Les parents sont de plus étroitement associés à la décision d’orientation de leur enfant et à la définition de son projet personnalisé de scolarisation (P.P.S.).

L’article du ministère de la santé : Article

Article écrit le • classé dans Dys, Langage oral, Neurologie

Organisation aux examens et concours de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur pour les candidats présentant un handicap

Enseignements secondaire et supérieur
Examens et concours de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur
Organisation pour les candidats présentant un handicap
NOR : MENE1132911C
circulaire n° 2011-220 du 27-12-2011
MEN – ESR – DGESCO A1-3 – DGESIP

Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie-directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; au directeur du service interacadémique des examens et concours d’Ile-de-France ; aux présidentes et présidents, directrices et directeurs des établissements publics d’enseignement supérieur

La présente circulaire a pour objet de préciser, pour les candidats qui présentent un handicap, les dispositions des articles D. 351-27 à 351-31 du code de l’éducation relatives aux aménagements des examens ou concours de l’enseignement scolaire codifiant les dispositions du décret n° 2005-1617 du 21 décembre 2005 relatives aux aménagements des examens ou concours de l’enseignement supérieur, prises en application de l’article L. 112-4 du code susmentionné. Elle abroge et remplace la circulaire n° 2006-215 du 26 décembre 2006 relative à l’organisation des examens et concours de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur pour les candidats présentant un handicap.
La présente circulaire est applicable pour les sessions d’examen et concours organisées à partir de l’année scolaire et universitaire 2011-2012. Les autorités administratives compétentes pour ouvrir, organiser et sanctionner les examens et les concours procéderont aux adaptations que des cas imprévus rendraient nécessaires, tout en s’attachant à maintenir le principe de l’égalité entre les candidats.

Bulletin officiel du ministère de l’éducation

Article écrit le 10 janvier 2012 • classé dans Mémoire

HAS : Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : suivi médical des aidants naturels

Ces recommandations portent sur l’organisation et le contenu d’une consultation annuelle qui est à proposer aux aidants naturels de personnes ayant une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée. Sont concernés les aidants naturels ou informels de patients ayant une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée diagnostiquée.

Les questions traitées sont les suivantes :

Définition des aidants naturels
Proposition d’une consultation annuelle
Contenu de la consultation annuelle
Interventions pouvant être proposées aux aidants naturels
Evaluation

L’élaboration de ces recommandations de bonne pratique s’intègre dans la mesure n° 3 du Plan Alzheimer 2008-2012 et répond également à une demande de la Direction de la sécurité sociale.
recommandation_maladie_dalzheimer_-_suivi_medical_des_aidants_naturels

Article écrit le • classé dans Mémoire

HAS : Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic

Ces recommandations portent sur l’annonce et l’accompagnement du diagnostic de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées. Sont concernés les patients souffrant d’une maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée pour lesquels le diagnostic a été posé et doit être annoncé. La stratégie diagnostique n’est pas abordée dans ces recommandations.

Les questions traitées sont les suivantes :

Prérequis à l’annonce du diagnostic
Annonce du diagnostic
Accompagnement du diagnostic
Situations particulières (déni ou anosognosie ; angoisse majeure ; stade sévère de la maladie ; isolement social ; dégénérescence lobaire fronto-temporale ; opposition de la famille)

L’élaboration de ces recommandations de bonne pratique s’intègre dans la mesure n° 8 du Plan Alzheimer 2008-2012.

recommandation_maladie_alzheimer_annonce_et_accompagnement_du_diagnostic

Article écrit le • classé dans Mémoire

HAS : Confusion aiguë chez la personne âgée : prise en charge initiale de l’agitation

Ces recommandations concernent la prise en charge initiale de tous les patients âgés ayant une confusion aiguë et agités, avec ou sans démence connue sous-jacente. Si la prise en charge des patients atteints de maladie d’Alzheimer ou apparentés présente des spécificités, elle donne lieu à des recommandations spécifiques. Est exclue de ces recommandations la prise en charge de la confusion aiguë postopératoire.

Les recommandations visent à répondre aux questions suivantes :

Comment identifier une confusion aiguë ? Quels sont les symptômes de confusion aiguë à rechercher ? Quelles sont les indications de l’hospitalisation ?
Quelles sont les causes cliniques vitales ou évidentes à rechercher avant une sédation ?
Quelles sont les situations au cours de confusion aiguë chez les personnes âgées pour lesquelles une sédation médicamenteuse de courte durée est justifiée en complément des autres modalités de prise en charge ?
Quelles sont les modalités d’une sédation médicamenteuse de courte durée ?
Quelles modalités de surveillance mettre en œuvre une fois l’agitation contrôlée ?

Ces recommandations ont été élaborées par la HAS dans le cadre du Plan Alzheimer 2008-2012 (mesure 15).

confusion_aigue_chez_la_personne_agee_-_recommandations_2009-07-08_16-58-24_661

Article écrit le • classé dans Mémoire

HAS : Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : prise en charge des troubles du comportement perturbateurs

Méthode     Recommandation pour la pratique clinique

Promoteur     Haute Autorité de Santé

Objectifs     Ces recommandations portent sur la prise en charge des troubles du comportement jugés par l’entourage (aidants et proches, professionnels intervenant auprès du patient, autres patients, etc.) comme dérangeants, perturbateurs, dangereux, que ce soit pour le patient ou pour autrui (opposition, agitation, agressivité, comportements moteurs aberrants, desinhibition, cris, idées délirantes, hallucinations, troubles du rythme veille-sommeil). Les troubles du comportement déficitaires ou de retrait (apathie, repli sur soi, dépression), également fréquents au cours de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées, et leur prise en charge ne sont pas traités dans ces RBP.

Ces recommandations visent à :

homogéiser les pratiques en termes de diagnostic, de prévention et de traitement des troubles du comportement perturbateurs ;
promouvoir les techniques de soins non médicamenteuses ;
éviter les prescriptions inappropriées, systématiques ou prolongées de psychotropes, en particulier de sédatifs et de neuroleptiques.

Ces recommandations ont été élaborées par la HAS dans le cadre du Plan Alzheimer 2008-2012 (mesure 15).

Recherche
documentaire     De 1998 à mai 2009

Date de
validation     mai 2009

maladie_dalzheimer-troubles_du_comportement_perturbateurs-recommandations