fermer

Article écrit le 10 janvier 2012 • classé dans Mémoire

HAS : Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées : prise en charge des troubles du comportement perturbateurs

Méthode     Recommandation pour la pratique clinique

Promoteur     Haute Autorité de Santé

Objectifs     Ces recommandations portent sur la prise en charge des troubles du comportement jugés par l’entourage (aidants et proches, professionnels intervenant auprès du patient, autres patients, etc.) comme dérangeants, perturbateurs, dangereux, que ce soit pour le patient ou pour autrui (opposition, agitation, agressivité, comportements moteurs aberrants, desinhibition, cris, idées délirantes, hallucinations, troubles du rythme veille-sommeil). Les troubles du comportement déficitaires ou de retrait (apathie, repli sur soi, dépression), également fréquents au cours de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées, et leur prise en charge ne sont pas traités dans ces RBP.

Ces recommandations visent à :

homogéiser les pratiques en termes de diagnostic, de prévention et de traitement des troubles du comportement perturbateurs ;
promouvoir les techniques de soins non médicamenteuses ;
éviter les prescriptions inappropriées, systématiques ou prolongées de psychotropes, en particulier de sédatifs et de neuroleptiques.

Ces recommandations ont été élaborées par la HAS dans le cadre du Plan Alzheimer 2008-2012 (mesure 15).

Recherche
documentaire     De 1998 à mai 2009

Date de
validation     mai 2009

maladie_dalzheimer-troubles_du_comportement_perturbateurs-recommandations